Pouvons-nous lâcher prise sans lâcher son smartphone ?📱

carla rosenthal

Dans un monde connecté il est bon de lâcher prise, souffler un instant pour mieux repartir. Depuis plusieurs années nous voyons éclore une multitude d’applications autour de la méditation et du bien être dans l’optique d’améliorer notre qualité de vie. Mais ne serait-ce pas contradictoire ? Si lâcher prise c’est se déconnecter pour mieux se reconnecter à soi même, pourquoi restons-nous scotchés à nos smartphones ? 

Mais qu’est-ce-que la méditation ?

En réalité, on devrait dire « les méditations », car il y a tout un tas de formes variées dans la méditation. Au fond, le plus simple c’est sans doute de dire que la méditation est un entraînement de l’esprit. C’est un ensemble d’exercices, de démarches, dans lesquelles on va chercher à cultiver des capacités psychologiques comme l’attention, l’équilibre émotionnel, la bienveillance, la stabilité intérieure. La méditation est à notre cerveau ce que l’exercice physique est à notre corps. On sait bien, pour notre corps, qu’on ne peut pas décider d’avoir plus de souffle, d’être plus souple. Nous allons devoir faire des exercices, nous entraîner à courir ou à faire du yoga. Pour la méditation c’est pareil, je ne peux pas décider d’être moins stressé, d’être plus attentif comme ça. Ça ne marche pas. Par contre, je peux m’entraîner à réguler mon stress, à équilibrer mes émotions, à muscler mon attention, et c’est le but de la méditation.

Christophe André

La méditation ne date pas d’hier, c’est une très vieille pratique qui existe depuis 2 500 ans. Il est intéressant de remarquer que cette mode de la méditation est arrivée au même moment que l’expansion du digital dans notre quotidien. Comme je le disais dans mon dernier article “L’amour 2.0” le digital a complètement modifié nos rapports les uns avec les autres et au monde. Nous sommes plus souvent connectés aux autres via notre smartphones et réseaux sociaux qu’à nous même.

Applications et méditation

Aujourd’hui les applications de méditation cartonnent. Un succès qui ne doit rien au hasard !

« Il faut aller chercher les gens là où ils sont, donc sur leur Smartphone »

« Il y a un vrai paradoxe. Mais la méditation consiste aussi à accepter ce qui est, donc que nous ayons toujours notre téléphone sur nous. »

Benjamin Blasco, co-fondateur de Petit Bambou

La méditation a su s’adapter à nos vies modernes. Grâce à ces applications il est possible de méditer n’importe où et à n’importe quel moment de la journée. Mais pouvons-nous lâcher prise sans lâcher notre smartphone ? Il semblerait que oui. Le problème n’est pas le smartphone mais l’usage qu’on en fait. Méditer avec ces applications nécessite de laisser son smartphone de côté sans regarder ses notifications, quitte à les désactiver le temps d’une séance.

Reportage dans les locaux de Petit BamBou pour T F 1