Je sais ce que vous vous dites, encore un article sur le coronavirus ? Non, je vous rassure tout de suite, je ne suis pas là pour vous informer sur la façon dont vous vous lavez les mains ou encore de quelle manière éternuer. Ce qui m’intéresse c’est plutôt la façon dont l’état Chinois s’est servi de cette crise sanitaire pour récolter toujours plus d’informations sur ses citoyens.

En effet cette semaine, malgré le flot d’information que nous avons eu sur le coronavirus (ou Covid 19) un article du New York Times a su attiré mon attention sur le sujet.

Les Chinois possèdent déjà un « crédit social » qui les classifie en fonction de leurs données bancaires et judiciaires. Si vous avez une note faible, des sanctions sont mises en place, vous ne pouvez par exemple plus prendre le train ou encore l’avion. Cette ambiance Black Mirror a été approuvée par le gouvernement pour « améliorer l’ordre ». Il est évident que cette décision est surtout une aubaine pour l’état qui récolte ainsi de nombreuses données sur ses habitants.

Avec l’arrivée du Covid 19, le gouvernement demande à ses citoyens de télécharger l’application Alipay Ealth Code. Cette application permettrait de savoir si quelqu’un a été contaminé ou non par le coronavirus. En Chine les données personnelles sont tellement centralisées qu’une telle application n’a pas été difficile à mettre en place. Pour plus d’efficacité et de pertinence, l’application Alipay Ealth fait évidemment partie de l’écosystème du géant Chinois Alibaba et profite donc de son énorme base de données.

coronavirus_alipay_ealth_mbadmb

Pour savoir si vous êtes contaminés rien de plus simple. L’appli propose un QR code rouge, orange ou vert qui sera à faire valider dans certains points de contrôles mis en place par le gouvernement (ou ils prennent même votre température). S’il est vert, pas de soucis vous n’êtes pas une menace, orange c’est que vous avez potentiellement été en contact avec des personnes ou dans des zones à risque, enfin rouge c’est que vous présentez certains symptômes (qui rappelons le, sont les mêmes que la grippe).

Selon les interviews effectuées par le New York Times, certaines personnes auraient été signalés contaminés sans même le savoir. Ce qui leur a empêché d’effectuer certaines tâches puisqu’ils sont censés être en isolement pour éviter de contaminer d’autres personnes. Ils sont finalement repassés en « statut vert » sans rien faire. Un algorithme donc peu fiable qui peut être lourd de conséquences, par exemple ne pas pouvoir aller travailler.

Chine alipay ealth code santé coronavirus covid 19

En bonus, le New Times est allé plus loin dans son enquête et a fouillé dans les codes de l’appli qui ont révélé que les données sont automatiquement transmises aux forces de l’ordre ! Pour la confidentialité et la confiance on repassera.