Les beaux jours arrivent, l’occasion d’entamer une cure detox non ? Attention cet article ne traite en aucun cas des régimes alimentaires et conseils de nutrition. Ici vous êtes sur le blog MBA DMB, on parle de « Digital Detox ». Qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ? A quoi ça sert ?

Digital Detox, l’art de se déconnecter

Comme son nom l’indique, la cure detox permet de libérer votre corps de ses toxines et améliorer votre santé. La digital detox consiste donc à se libérer des écrans. La vraie question est : sont-ils toxiques ? Il semblerait que ces petites technologiques nuisent tout de même à notre concentration.

«Les études sont de plus en plus nombreuses à montrer que ceux qui prennent le temps de se déconnecter sont plus créatifs ou plus efficaces que ceux qui restent connectés en permanence. C’est une question de concentration et de disponibilité» –  Rémy Oudghiri, directeur du département tendances et prospective d’Ipsos

Ainsi, le but étant de se déconnecter totalement. Mais pourquoi se couper du monde ? Pour savoir si vous avez besoin d’une digital detox ou pas, il faut d’abord vérifier si vous souffrez du syndrome « FOMO » (Fear Of Missing Out), la peur de rater des informations essentielles, notamment sur les réseaux sociaux.

« Si on se sent hyper mal de ne pas accéder à son smartphone pendant quelques heures, alors c’est que l’on a besoin d’instaurer des moments de déconnexion dans son quotidien » –  Alia Cardyn, auteur du « Petit cahier d’exercices de digital detox »

Comment entamer sa cure Digital Detox ?

Comment est-ce possible ? Si comme moi cela vous semble inimaginable de faire abstraction des outils que vous utilisez plusieurs fois par jour…Pas de Wi-Fi, pas de télévision, pas d’ordinateur, ni de téléphone… Il vous faudra : soit de la motivation (beaucoup de motivation), soit vous faire aider. En effet, il existe de nombreux centres proposant des programmes de digital detox en France.

 

No internet-digital detox

 

Outre des centres spécialisés, il existe des destinations dites « digital detox », des pays où la connexion internet se fait rare. L’étude « Digital, social, mobile : les chiffres 2017 » de We Are Social fait ressortir les meilleures destinations sans connexion internet.

  1. L’Afrique, avec un taux de pénétration d’internet très faible (29%)
  2. L’Asie du sud (33%)
  3. L’Asie centrale (48%)

Retour sur expérience

Une journaliste des Echos a testé cette cure numérique, comme quoi, tout est possible. Découvrez son expérience !

Et vous, cap ou pas cap ?