La société Hongkongaise Ebo a développé un objet connecté pour nos amis les chats. Cet assistant santé et bien-être a pour objectif de combattre la dépression et l’obésité féline.

Grâce à l’intelligence artificielle, ce robot au design adorable est capable de jouer et de créer un programme d’activités sur mesure pour votre chat. Il s’amuse avec votre compagnon grâce à différents jeux de mouvements, sons et lumières, son pointeur laser mais aussi, la petite plume qu’il tire derrière lui. Connecté au réseau Wi-Fi, il se rend automatiquement à sa borne de recharge lorsque sa batterie atteint un seuil critique.

Robot Ebo

Bien entendu, Ebo a également été créé pour permettre à tous les propriétaires fans de leurs petits félins de profiter d’eux en permanence, même lorsqu’ils ne peuvent pas rester à la maison. L’application mobile créée par l’entreprise donne accès au contrôle du robot. Vous pourrez ainsi communiquer avec votre chat et observer ses réactions grâce aux micro, haut-parleurs et caméra intégrés. La caméra 1080p vous donne la possibilité de prendre votre chat en photos et vidéos puis de les partager sur vos réseaux sociaux. Vous pouvez également prendre le contrôle du laser ou choisir les sessions de jeux de votre matou.

Mais les fonctionnalités ne s’arrêtent pas là ! La société Ebo propose en option un collier connecté qui analyse plusieurs paramètres comme le nombre de pas, les périodes de sommeil, le nombre de repas ou encore l’activité physique de votre chat. Toutes ses données sont répertoriées dans l’application et vous aident à surveiller la santé de vos petits félins.

Ce projet, lancé sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, a été mis en avant par le site américain d’actualités technologiques, The Verge. En moins de 10 minutes, l’entreprise Ebo a dépassé son objectif de 4600 euros pour atteindre près de 400 000 euros.

Actuellement en vente sur Kickstarter uniquement, Ebo est disponible à partir de 160€ dans divers modèles et coloris.

Si vous voulez en savoir plus sur les liens qui existent entre le digital et nos animaux, retrouvez l’article de Charlotte Reboutier « Le digital, au service des animaux de compagnie »

Marjorie LORIEUX

Twitter : @MarjorieLorieux