Et si le digital devenait notre meilleur coach sportif ?

L’évolution de la pratique du sport

Selon une étude de l’Union Sport & Cycle, les français aspirent à une pratique sportive autonome et technologique. Si nous nous penchons sur les statistiques, seuls 27% d’entre eux souhaitent pratiquer du sport au sein d’une association ou d’un club. En revanche, ils sont 44% à vouloir en faire librement à la maison ou en plein-air (source : enquête réalisée par Ipsos). 

Ces chiffres montrent donc un changement de comportement des populations dans la pratique sportive. La montée en puissance des médias sociaux n’y est pas pour rien. En effet, le sport est le troisième sujet populaire sur les réseaux sociaux, après la musique et le style de vie. On ne compte plus le nombre d’abonnés aux pages des influenceurs ou coachs sportifs qui proposent des exercices, des conseils en nutrition, ou encore qui partagent des moments de leur vie quotidienne. Les utilisateurs cherchent leur motivation auprès de ces personnalités qui leurs paraissent accessibles. Ils ont l’impression d’adhérer à un courant de pensée sans même faire du sport. 

Autre changement de comportement des population dans la pratique sportive : l’utilisation des applications pour le sport. Depuis quelques années, ces dernières ont explosé comme en témoigne l’essor des applications tel que Runtastic qui compte aujourd’hui des millions d’utilisateurs.

L’objectif de ces applications est de pouvoir gérer sa pratique sportive en utilisant les données récoltées pour analyser sa performance et suivre des programmes d’entraînements adaptés. Le marché, bien qu’émergent, est déjà très concurrentiel. Deux types d’acteurs s’affrontent : les start-ups (ex : Endomondo et Freeletics) et les géants du sport qui développent leurs propres applications (Nike Run Club) ou rachètent des entreprises existantes (Runtastic par Adidas en 2015).

Pour se différencier, ces nouveaux acteurs développent des stratégies marketing très sophistiquées en fonction des profils des consommateurs. Certains mettent l’accent sur la compétition comme Strava qui donne la possibilité de comparer son temps à celui de professionnels. D’autres récompensent les sportifs à la suite d’un entrainement comme les bons de réduction en fonction du nombre de kilomètres parcourus avec Running Heroes. Pour finir, Zombies Run utilise le jeu pour attirer un jeune public. 

Pour faire écho à ce changement de comportement, les lieux de pratique sont en mutation. On peut voir se développer des salles de sport en libre accès ou des groupes de sport utilisant les villes comme terrain de jeux par exemple. Dans ces lieux se développent davantage la convivialité que l’esprit de compétition. Nous pourrions prendre comme exemple le basket 3×3. Des terrains éphémères s’installent l’été dans plusieurs villes. L’esprit est au partage dans la bonne humeur. La retransmission des matchs se fait en direct et ce sport est suivi par un grand nombre d’internautes sur les média sociaux. 

Mais quelle est la part du marché du sport en France ?  

Le marché du sport représente environ 38,1 milliards d’euros en France, soit près de 1,8 % du produit intérieur brut national. Ce chiffre important attire de nombreuses start-ups qui souhaitent séduire de plus en plus de consommateurs et qui exploitent les nouvelles technologies pour arriver à leurs fins. 

Ainsi, selon une même étude de l’Union Sport & Cycle, 38% des pratiquants mesurent leurs performances avec un appareil connecté, 24% avec le smartphone et 12% avec un bracelet ou une montre. Mieux : 55% attendent encore de nouvelles applications pour leur suivi sportif et de cette hyper connexion naissent de nouvelles disciplines.

Le cas Peloton 

Peloton est une start-up créée à Mountain View en 2012. Elle propose des contenus vidéos motivant lorsque l’on est sur son vélo d’appartement. La société s’inspire des méthodes de SoulCycle, le numéro 1 du vélo en salle aux Etats-Unis. L’objectif est de proposer un entraînement complet avec un coach qui donne l’impression d’être avec nous dans le salon. Ce dernier nous félicite régulièrement et nous encourage à entretenir le contact sur les réseaux sociaux. 

Ce modèle économique est plus rentable que celui des salles de sport car grâce à son offre de cours à distance, elle réduit les coûts d’embauche et de location de locaux. 

Aujourd’hui, la valeur de Peloton dépasserait les 8 milliards de dollars (environ 7,3 milliards d’euros). La société compte déjà parmi ses investisseurs NBCUniversal ou le fonds d’investissement TCV, connu pour avoir misé sur Facebook et Netflix. Pour finir, ce spécialiste des appareils de sport connectés veut lever 1,2 milliard en Bourse. 

Pour terminer cet article, je vous propose une liste des tops applications sportives pour se remettre au sport en cette belle rentrée selon Sport Equipement. N’hésitez pas à aller y jeter un coup d’oeil, cliquez ici !

By | 2019-09-20T18:43:28+01:00 septembre 20th, 2019|Non classé|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.