Les nouvelles technologies se développent rapidement. Le secteur de la mode et du luxe ne peut pas y échapper. Cela donne accès à de nouveaux horizons encore plus fleurissants. Avec la venue des réseaux sociaux et la vulgarisation des canaux de communication visuels, il évolue de plus en plus.
Cet article vous montre comment le marketing d’influence perce le marché pour démocratiser la mode.

Le marketing d’influence et la mode

Les avis des consommateurs constituent l’e-réputation d’une marque. Les passionnés du style sont de ce fait amenés à faire parler des avis positifs sur leur création, mais ils sont aussi conduits à promouvoir leur service. Comme les audiences se boostent de manière exponentielle sur Instagram et sur Facebook, il faut déployer tous les moyens pour captiver les fashion addicts.

Du coup, pour bâtir une image forte, exploiter l’instantanéité sur les réseaux est une option idéale. Une arme largement utilisée par les grandes marques est aussi les influenceurs. Ils deviennent des sources d’inspiration grâce à leur « recommandation ». De ce fait, le digital dans le luxe offre une meilleure expérience pour les consommateurs.

Aujourd’hui, la mode se consomme autrement et atteint plus de public que dix ans auparavant. Pour un bon retour sur investissement, il est important de mettre toute son énergie sur le marketing d’influence Instagram en ne se contentant plus uniquement du marketing de contenu. Voilà pourquoi, le digital offre un nouveau souffle pour le secteur de la mode et diversifie à chaque instant les cibles.

La mode se démocratise avec les nouveautés digitales

Sur les réseaux sociaux, les followers ne peuvent pas être considérés comme acquis. Le concept store, les nouveaux créateurs de mode, les grandes marques et les blogueuses contribuent tous au partage. Ils exploitent les images et les vidéos de façon optimale. Ces derniers constituent à leur tour un vecteur d’achat puissant.

C’est pour cette raison que même le parcours d’achat prend un tout nouvel aspect étant donné que les nouvelles générations adoptent le concept ATAWAD. Les règles du jeu changent avec la création des nouvelles marques pour se surclasser face aux concurrents.

Le secteur de l’habillement se veut plus visuel. Stories, l’option match sur Facebook, les vidéos en direct et bien d’autres options s’utilisent de plus pour toucher un plus large public. Par exemple, il est possible d’interagir avec les audiences pendant des défilés de mode, des conférences… Près de la moitié des utilisateurs d’internet optent pour les réseaux sociaux pour dénicher de nouvelles idées et de s’informer des dernières tendances. Il est donc important de suivre la tendance pour accompagner les clients.