Récapitulatif de l'histoire des émojis

Le saviez-vous ? Emoji signifie en japonais pictogramme : il est formé des mots e (dessin, image) et moji (lettre, caractère).

Ces petits pictogrammes, naïfs et colorés, voient le jour en 1999 par l’entreprise japonaise de télécommunications NTT DoCoMo, soit bien après les smileys qui eux remontent à 1982.

Pour plaire aux adolescents japonais qui s’envoient beaucoup d’images figuratives, mais aussi pour s’adapter aux petits écrans des téléphones et palier la limitation du nombre de caractères dans les messages, Shigetaka Kurita, membre de l’équipe de développement i-mode, a l’idée d’intégrer des pictogrammes dans le système. 

En 2010, 722 emojis sont diffusés. Mais ils sont réellement popularisés dans le monde entier qu’avec leur intégration dans un clavier standard sur l’iPhone en 2011 (iOS 5). Les smartphones Android suivent en 2013.

Ils sont dorénavant incontournables lorsqu’il s’agit d’écrire un sms et de publier un post sur les réseaux sociaux. Ces symboles évoluent en s’adaptant à l’air du temps et à l’évolution des mentalités, entre LGBTQ et inclusion. En effet, nous verrons prochainement apparaitre le drapeau arc en ciel ainsi que le symbole transgenre.

Récapitulatif de l'histoire des émojis