L’infobésité, qu’est ce que c’est ?

L’infobésité est un mot valise qui désigne la surconsommation de l’information générée par une multitude de données transmises par les médias et les systèmes d’informations digitaux. Aujourd’hui, les internautes veulent avoir accès à l’information dans l’immédiateté pour ne rien manquer et être toujours à l’affût des dernières news. Les médias l’ont bien compris et deviennent des réseaux d’informations instantanés comme les chaînes en continues par exemple, qui diffusent de très nombreuses nouvelles pas toujours vérifiées. Leur leitmotive est de relayer l’information dans le but de répondre au « tout, tout de suite » afin de capter toujours plus d’audiences.

chiffres Infobésité
chiffres Infobésité

Cela provoque une perte en qualité, privilégiant la quantité dans la rapidité de l’écriture. Chaque jour, sont envoyées de nombreuses informations via différents canaux (mails, réseaux sociaux, sites, cookies, push, notifications) qui brouillent nos réels besoins. Nous consultons de nombreux documents avant de trouver l’information que l’on recherche, nombreuses sont sans importance et viennent parasiter les recherches.

L’infobésité, est-ce le mal du siècle ?

L’infobésité est un mal vécu particulièrement au 21ème siècle car l’Homme est de plus en plus connecté. En moyenne nous regardons près de 221 fois notre téléphone par jour. Il y a clairement une surabondance d’informations qui génère des conséquences aussi bien morales que physiques. Celle ci développe un impact important chez de nombreuses personnes sur la concentration et la mémoire. Cette perte de temps provoque de nombreux troubles chez l’homme.

Surcharges provoquées par l’infobésité :

  • Emotionnelles : Stress, détresse, agressivité, fragilité,
  • Intellectuelles : Désorganisation, incapacité à résoudre des problèmes, désengagement,
  • Physiques : Mal de dos, sommeil agité, tensions musculaires.

N’y a t’il pas quelque chose de positif dans le fait d’avoir accès à autant de ressources ?

Ce processus étant lancé depuis plusieurs années, il est nécessaire d’évoluer parallèlement à ce concept et d’apprendre à en faire une force potentielle.

Philippe Nieuwbourg, spécialiste du Big Data, de la Science des Données (Data Science), et de l’Internet des Objets (IoT) voit l’infobésité comme une chance.

« Vous vous dites submergés d’informations, et pourtant vous n’avez jamais eu accès à tant de savoir et de connaissance. Mais ce volume de données disponible nous impose de penser autrement. L’objectif n’est plus d’apprendre, car l’information est disponible pour tout le monde ; l’objectif est d’apprendre à y accéder. Ce changement majeur de paradigme est une évidence pour la génération « digital native ». Ils n’apprennent plus grand chose, mais sont les meilleurs pour apprendre à chercher l’information. Et nous ne sommes qu’aux prémices du phénomène. Chaque minute, avec nos téléphones portables, nous générons des masses de données colossales. Toutes ne sont pas intéressantes, mais ces données sont à notre disposition. Apprenons à identifier leur valeur ajoutée, plutôt que de nous plaindre de leur volume. L’infobésité n’est pas une maladie qu’il faudrait soigner. C’est une chance, que nous devons apprendre à saisir. »

Alexandra Samuel, consultante spécialiste dans le web social et auteure de Mieux travailler avec les médias sociaux nous parle également positivement de ces nouveaux enjeux.

« Les flux incessants nous obligent à constamment choisir où investir du temps et de l’attention. Ils nous poussent à fixer des priorités donc à acquérir des réflexes qui permettront de gérer efficacement toutes les distractions. Dois-je répondre à cet email ou finir ce slide Powerpoint ? Vais-je glaner de l’information professionnelle sur LinkedIn ou farfouiller sur Facebook ? Devrais-je lire ce message, tout de suite, plus tard ou l’effacer maintenant ? »

Quelques conseils pour éviter l’overdose et maitriser l’information ?

  • Outils de tri : Grâce à certains outils de veille tel que feedly ou flipboard, il est possible de mieux trier les informations qui nous intéressent et que l’on reçoit. En effet par des filtres et par le choix de ses sources, l’outil crée un flux d’informations personnalisées.
  • Séparer les informations en créant une boite mail professionnelle et une personnelle, cela évitera le tri entre ces deux composantes. Il est conseillé de ne pas mélanger les deux. Cela permet de faire une réelle coupure pour votre cerveau, d’organiser son temps et de ne pas tout mélanger.
  • Préférer les échanges en face à face plutôt que les échanges de mails, afin d’éviter l’improductivité,
  • Dans la gestion de son temps journalier, il est bon d’avoir des moments de déconnexion et donc accorder une période ou un temps bien déterminé pour qualifier ses sources d’information, traiter ses flux et effectuer une veille permanente.

Campagne « Musclez votre esprit »

Pour terminer cet article, voici une campagne audacieuse « Muscler votre esprit » créée par Influencia et Glory Paris en 2016 qui souhaitaient faire évoluer les esprits en faisant passer un message sur la surconsommation de l’information & des médias afin d’éviter un manque d’analyse de la part des lecteurs.

« Nous consommons de l’information sans la vérifier. L’important est qu’on en parle sans s’assurer de sa véracité. Nous surconsommons des images qui sont une autre forme d’information », expliquent Arnaud Lebacquer et Hugues Pinguet, les deux fondateurs de l’agence Glory Paris.

Par son titre et son visuel, l’agence nous conseille de faire plus attention à la façon dont nous ingérons toutes les informations qui nous entourent en particulier sur les réseaux sociaux. Elle nous incite donc à trier cette information et à privilégier du contenu informatif de qualité.

« Nous voulions avant tout faire prendre conscience de ce que nous ingérons comme saleté dans notre corps. Et lorsqu’on dit corps, le cerveau en fait partie. Nous sommes comme des disques durs qui saturent. Alors sans doute la création est-elle osée mais elle est surtout le reflet de nous-mêmes », précisent-ils.

infobesité campagne influencia et glory Paris

© Influencia / Glory Paris

Cette campagne fait hommage à Magritte, artiste surréaliste avec son œuvre « Viol » (qui faisait la couverture d’un livre d’André Breton).

Sources :

http://www.influencia.net/fr/actualites/in,edito,infobesite-rentre-dans-dictionnaire,7472.html

https://www.cairn.info/revue-l-expansion-management-review-2014-1-page-110.htm

https://www.e-marketing.fr/Thematique/media-1093/Breves/Infobesite-TnS-distingue-cinq-ons-consommer-information-193151.htm

https://mymicmak.files.wordpress.com/2012/03/dossier-infobc3a9sitc3a9-belko-kieny-kihm-sampietro-2d1.pdf

https://organisologie.com/infobesite

https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/infobesite-comment-eviter-loverdose

https://www.francebleu.fr/infos/societe/chiffre-du-jour-nous-consultons-en-moyenne-notre-telephone-221-fois-par-jour-1549431078