Photo de Florine Vannier

Florine a été diplômée du MBADMB en 2019.

Aujourd’hui elle est chef de projet digital chez ENGIE dans la Direction Global Care – Santé Sécurité.

Vous allez découvrir à travers cette interview une personne d’une énergie inspirante…

Pour dresser ton profil peux-tu me dire, ton âge, ta situation familiale ? où est-ce-que tu vis et dans le contexte actuel où est-ce-que tu es confiné ?

J’ai 28 ans et j’habite à Paris.

J’ai un grand frère de 30 ans avec qui je vis en collocation. J’ai une grande soeur de 32 ans. Je suis donc la petite dernière !

En ce moment, je suis confinée chez mes parents dans le Sud Est de la France.

Peux-tu me parler de ton parcours ?

On peut dire que j’ai un parcours atypique !

J’ai commencé avec un CAP couture. Puis je me suis rendue compte que les débouchés dans ce secteur ne correspondaient pas à mes attentes. J’ai donc décidé d’arrêter la formation. Néanmoins j’ai passé mon diplôme en candidate libre et je l’ai obtenu.

couture

Je me suis orientée vers un Bac Pro Esthétique que j’ai obtenu. Ensuite je suis ensuite partie vivre deux ans en Calédonie avec mon ex petit ami. En effet, il avait déjà vécu là-bas et il m’a proposé de vivre cette expérience ensemble.

Quand je suis arrivée sur place, je me suis accordée une semaine de vacances. Puis j’ai tout de suite trouvé un job en tant que masseuse à l’hôtel Le Méridien. Malheureusement, l’hôtel a dû fermer pour rénovation. Alors, j’ai dû chercher un autre travail.

Finalement j’ai trouvé une place dans une boutique Duty Free. Effectivement je suis devenue rapidement responsable du pôle maquillage. Le poste de vendeuse me plaisait, mais je souhaitais pouvoir évoluer. Dans ces conditions je me suis rendue compte que je devais reprendre mes études. D’abord pour viser un autre poste et aussi pour de ne pas rester avec l’étiquette d’esthéticienne. C’est pourquoi, avant de rentrer en France, j’ai repris une année avec le CNED pour préparer un BTS NRC. Ensuite j’ai réalisé la seconde année sur Aix-en-Provence.

Calédonie

J’ai souhaité ensuite poursuivre mes études. De sorte que j’ai obtenu un Bachelor et un Master 1 en Marketing du Luxe à l’EIML Paris. Par ailleurs c’est lors d’un cours sur Photoshop et WordPress que j’ai réalisé que j’avais une certaine appétence pour le secteur du digital. Par conséquent j’ai préparé le MBADMB et j’ai trouvé une alternance chez ENGIE.

Tu as donc été embauché après ton alternance chez ENGIE, est-ce-que cela a été une évidence ? est-ce-qu’on t’a proposé de rester ou est-ce-que tu leur a demandé ?

Il semblerait que ce soit un peu des deux. En effet, ma responsable m’avait évoqué un poste qui se libérait dans la direction où je suis actuellement. Aussi, je sentais qu’il y avait encore des choses à faire et à développer ici. Au final j’étais là au bon endroit et au bon moment, et ils ont fait une création de poste.

Je suis très contente d’être chez ENGIE car c’est une entreprise qui est en accord avec mes valeurs et ma vision des choses.

Alternance

Quelles sont tes missions chez ENGIE ?

Je suis Chef de Projet Digital. Ma mission est de développer les nouveaux outils digitaux, comme :

 

  • la création et la gestion d’un board Klaxoon pour l’équipe
  • la gestion du site intranet SharePoint de la Direction Global Care
  • la formation les personnes au sein de Global Care sur les outils digitaux
  • Un peu d’IT (j’aide les autres collaborateurs lorsqu’ils ont des soucis techniques)
  • de la Créa : j’utilise la suite Adobe au quotidien pour créer des visuels, des montages
  • de la VR : créer des formations en réalité virtuelle pour être diffusés au niveau du groupe

Et là pendant le Covid-19 je fais partis de la cellule Data Management pour la gestion de crise.

Engie

Est-ce-que tu aimes ce que tu fais ?

J’adore ce que je fais, je suis passionnée !

C’est seulement quand il y a une baisse d’activité que je peux avoir tendance à m’ennuyer. En effet, j’aime travailler sous pression. J’aime faire plusieurs choses à la fois. C’est d’ailleurs pour ça que je fais pleins de choses en dehors de mon activité professionnelle.

Je t’ai rencontré pour la première fois lors d’un projet pour le cours d’UX Design au sein du MBADMB, qui consistait à trouver une solution pour créer une communauté Etudiants/Alumni pérenne – Pourquoi fais-tu partie de ce projet ?

Il y a plusieurs raisons. D’abord parce que j’adore les nouveaux challenges !

Lors du Visionary Day, j’ai pu parler à plein de nouveaux étudiants. Cela m’a poussé à demander des nouvelles à Arnaud et Sophie concernant le projet de ce réseau Etudiant/ Alumni, qui était déjà en cours lorsque j’étais étudiante.

C’est à ce moment là qu’ils m’ont dit que c’était un projet qui devait se mettre en place cette année. En premier lieu ils avaient besoin d’une dizaine d’Alumni motivés à porter ce projet.

J’ai tout de suite accepté car l’idée de mettre en place ce projet en une année était un challenge que je voulais relever !

UX design

Tu es bénévoles à l’association Good Planet, quels sont tes missions au sein de cette asso ?

Pour information : Créée par Yann Arthus-Bertrand et reconnue d’utilité publique, la Fondation GoodPlanet sensibilise le public aux enjeux liés à notre environnement & agit pour le développement d’un monde durable.

GoodPlanet

Je suis devenue bénévole au sein de cette association en Mai dernier. L’association propose différents ateliers (documentaire en VR, cours de cuisine, …) permettant de sensibiliser la population aux enjeux environnementaux. Dès qu’il y a un besoin je suis référente bénévole, c’est le bras droit du responsable bénévole. Mon rôle est donc d’expliquer les missions aux autres bénévoles et de faire un tour dans chaque atelier pour voir si tout ce passe bien. En fin de journée je me charge également du bar qui vends différents produits bio car j’ai déjà été barmaid et cela est une super expérience de pouvoir échanger avec les gens de cette manière.

As-tu d’autres passions ou activités extra ?

Oui je suis Marshall du Spartan Race, qui est une course d’obstacles et d’endurance. Il y a différents formats et les courses s’adressent autant à des personnes souhaitant la réaliser pour le délire que des personnes inscritent dans la catégorie pro et désirant réaliser les championnats du monde Spartan!

spartan race

Je fais également du HBX TRX et du basket le dimanche.

Et prochainement j’aimerais reprendre la boxe anglaise!

Comment te vois-tu dans 10 ans ?

J’en ai aucune idée ! Tout est possible ! J’ai toujours fais en fonction de mes envies. Dans mes envies de projets futurs j’ai l’idée de bosser dans l’industrie de la musique mais toujours dans le secteur digital !