Valentine Vachet

Découvrez l’interview de Valentine, superbe étudiante au MBA DMB passionnée de mode et de voyage qui se donne les moyens de réussir !

Pour la petite histoire…

Pendant le confinement, j’ai reçu un jour un message de Valentine, étudiante du MBA DMB à Lyon pour me poser quelques questions sur le MBA DMB en part time et mon travail chez Emma & Chloé. Après quelques échanges, nous avons fixé une date pour s’interviewer chacune notre tour et partager ainsi nos expériences professionnelles comme personnelles. Valentine fait partie du même MBA que moi, mais n’étant pas dans la même ville nous n’avions jamais eu l’occasion de se rencontrer. On aurait pu se catcher lors d’un des nombreux évènements qui rythment la vie du DMB, mais avec la crise sanitaire du coronavirus, nos chances ont été amoindries..

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Valentine, j’ai 24 ans, je viens d’Avignon et je vis à Lyon depuis 5 ans, et j’ai habité 6 mois à San Diego et Paris. J’adore la mode, la cuisine et voyager.

Quel est ton parcours scolaire / pro ?

Après un Bac ES, je suis allée à Lyon pour faire une école de mode en marketing, à ce moment là, je voulais découvrir le secteur de la mode tout en acquérant des compétences marketing et business. J’ai ensuite intégré l’EFAP en master 1 pour ne pas me fermer de porte sur le secteur de la mode. Tout au long de ce parcours, j’ai effectué différents stages, notamment chez My Little Box, et chez 100BON où j’ai été chef de produit. Pour le moment, j’attends de commencer mon stage de fin d’études chez Balzac Paris avec beaucoup d’impatience.

Peux-tu nous raconter une expérience qui t’a le plus marqué ?

L’expérience chez 100BON est le stage qui m’a le plus marqué, c’était une petite entreprise où j’ai pu avoir des responsabilités et j’ai acquis beaucoup de compétences. Entre coups durs et challenges, j’ai su évoluer et m’adapter.

Quel était ton rapport au digital avant le MBA DMB et pourquoi avoir choisi une filière digitale ?

J’avais un rapport au digital classique si on peut dire ; il faisait partie de mon quotidien, mais tout le jargon professionnel ne me parlait pas. J’ai choisi cette filière pour me challenger et aussi parce que j’ai eu une prise de conscience sur le fait que le digital était un des facteurs clés de succès des entreprises et des métiers de demain Je me suis aussi rendu compte dans toutes les expériences que j’ai eu qu’il y avait un réel besoin de la part des entreprises en matière de compétences digitales.

Pourquoi as-tu choisi la formation MBA DMB ?

En entrant en 4ème année à L’EFAP, je savais déjà que je voulais intégrer le DMB, j’ai eu l’occasion d’échanger avec d’anciens élèves, notamment Olivia Tavernier qui m’en a dit beaucoup de bien et qui m’a ainsi confortée dans mes choix.

Pourquoi la formation en full time ?

Comme j’étais à Lyon, il n’y avait pas de part time, donc par sécurité et envie d’être focus sur la partie cours à 100 %, j’ai choisi de faire le MBA DMB en full time.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs étudiants du MBA DMB ?

Pour ceux qui hésitent, ne pas hésiter, parce que le DMB est hyper complet comme formation et chacun peut y trouver ce qu’il aime. Et pour les futurs qui sont sûrs, qu’ils s’accrochent, tout est bon à prendre. On a vraiment de la chance de pouvoir avoir une formation de ce niveau !

Pourquoi avoir choisi Balzac pour effectuer ton stage de fin d’étude ?

Je voulais faire un stage dans la mode, et changer de la beauté où j’avais déjà pu évoluer comme chez 100BON et My Little Box. J’avais aussi une réelle envie d’intégrer une équipe à taille humaine et dynamique. Balzac Paris est aussi une marque de vêtements responsable ce qui est en accord avec mes valeurs.

Dans quel secteur te vois-tu évoluer ?

J’espère évoluer dans la mode, la beauté ou la food, mais toujours dans une boite avec des valeurs responsables et de la transparence. Je veux être dans un secteur qui me passionne et dans des boites qui bougent et évoluent avec leurs temps.

Quel est ton dream job ? / quels sont tes projets ?

J’aimerais rester au moins deux ans à Paris, pour approfondir/découvrir l’univers de la mode. Mon dream job serait de créer un jour ma boîte dans la mode ou la beauté avec une vision responsable et encourager une consommation raisonnée.

Merci Valentine pour ta spontanéité, ta gentillesse et ton temps. Je te souhaite vivement de réussir dans tout ce que tu entreprends. Et vivement la fin du confinement et ton déménagement à Paris pour qu’on puisse se rencontrer autour d’un verre… ou deux ! 😉