Nos parents consommaient la musique en allant en concert ou chez le disquaire du coin, écoutant des conseils prodigués par des vendeurs passionnés. Aujourd’hui ces vendeurs existent toujours mais sont de plus en plus rares, symboles d’une consommation musicale réfléchie, d’une discussion autour de la musique et de disques écoutés en boucle. En France, le streaming a pris la place sur le physique, avec 51% des revenus musicaux en 2018. Et ce succès n’est pas dû au hasard. Les vendeurs passionnés d’autrefois qui conseillaient quelle musique écouter, sont maintenant des algorithmes de recommandations musicales à base d’intelligence artificielle de plus en plus performants.

Client recherchant un vinyle chez un disquaire

Comment ça marche ?

Des dizaines de millions de titres sont rassemblés sur les plateformes de streaming. Alors, comment font-ils pour proposer des titres qui nous plaisent ?

Auparavant le consommateur de musique écoutait la radio qui lui proposait de nouveaux titres, et l’amateur collectionnait les Vinyles de titres qu’il connaissait déja. L’algorithmes de recommandations musicales se situe entre ces deux approches. Il analyse les habitudes de l’utilisateur et crée des playlists avec des titres qu’il aime et d’autres qu’il est susceptible d’aimer.

Les trois types d’algorithmes de recommandations musicales

  • L’algorithme de filtrage collaboratif analyse les données de l’ensemble des utilisateurs. Il propose grâce à celles-ci les titres que la majorité des personnes écoutent. Cet algorithme remplit donc la même fonction que les radios populaires cet à dire proposer les morceaux qui marchent.
  • L’algorithme de traitement de langage qui analyse les mots utilisés dans les morceaux. Celui-ci recoupe ces derniers avec des milliers de pages web où ils sont présents pour mieux comprendre leur sens. Ainsi l’algorithme détermine le sens des morceaux grâce au deep learning. Il peut donc ajuster ses recommandations en fonction des préférences de l’utilisateurs
  • L’algorithme sur les sonorités analyse l’ensemble des sonorités présentes dans les morceaux. Les morceaux qu’il propose ont alors des sonorités agréables pour l’utilisateur.
Application Spotify sur smartphone

Attention à l’enfermement musical

Comme nous le savons, ces algorithmes font découvrir de nouveaux morceaux aux utilisateurs, basés sur ses préférences. Ainsi, cela signifie qu’avec le temps, ces morceaux se ressembleront. Les découvertes musicales se feront alors plus rares.

Alors, pour garder cette ouverture, il faut continuer à écouter des programmations qui ne sont pas faites par un algorithme. De nombreux exemples existent comme les podcasts, les radios, les chaînes YouTube d’artistes etc…

Stay tuned.

Sources :