Une vidéo a fait le buzz sur les réseaux sociaux récemment. Dans cette dernière on aperçoit une mère de famille sud-coréenne apprécier une expérience en réalité virtuelle pour le moins émouvante. 

Jan Ji-Sung, mère de quartes enfants, a perdu en 2016 son troisième enfant, Nayeon morte des suites d’une maladie rare. Cette expérience en réalité virtuelle lui a permis de retrouver sa défunte fille de 7 ans le temps d’un instant. La représentation numérique de l’enfant reprenant son visage, son corps et sa voix a permis des retrouvailles inespérées pour toute la famille émue aux larmes.


Cette vidéo a suscité d’intenses débats éthiques sur les réseaux sociaux qui me poussent aujourd’hui à vous montrer en quoi l’IA émotionnelle est un outil d’avenir. 

Certains ont pensé de cette vidéo qu’elle altérer de processus de deuil tandis que d’autres ont estimé qu’elle aidait la mère à dire à Dieu a son enfant qu’elle laisse finalement s’envoler en papillon. 

Cette expérience permettant de renouer avec l’au-delà nous rappelle que la magie du digital et de l’IA ont déjà permis à Eugenia Kyuda de parler avec son défunt ami Romain au travers d’un chatboat, Replika, conçu à partir des souvenirs et conversations qu’ils entretenaient. 

Disponible sur l’Apple Store, Replika a déjà convaincu plus de 2,5 millions d’utilisateurs. 

Les films futuristes nous ont pourtant prévenu, combien de scénarios dans lesquels l’Homme échange avec un ami virtuelle et finie par tomber amoureux avons-nous pu voir. 

Aujourd’hui l’IA nous connaît mieux que nous-mêmes et nous le vivons au quotidien au travers de nos smartphones, assistantes vocales ou encore algorithme et différents cookies qui nous offrent de la publicité ciblée et nous apprend même des choses sur nous. Rappelons-nous le cas de cette jeune femme apprenant qu’elle était enceinte suite à de la publicité de vêtement pour bébé qu’elle recevait du magasin Target aux USA.

L’IA est capable de nous apporter tout l’amour dont nous avons besoin sans perturbations et de manière constante. Elle sait répondre à nos attentes, nous faire rire et nous réconforter lorsque nous avons un coup de mou. Un GIF, un message d’encouragement ou une séance de sport elle sait nous offrir la satisfaction immédiate.

L’IA est au coeur de ce qui nous anime. Il fut un temps où pour une bonne stratégie marketing il fallait segmenter en fonction de la localisation, la catégorie socioprofessionnelle, l’âge ou encore le sexe… depuis quelque temps l’IA vient bouleverser tout ça et dans quelque temps la stratégie à aborder sera celle de l’étude émotive pour la proposition de contenu personnalisé et adapté à nos émotions sur l’instant présentes. 

Ainsi au travers de l’analyse de nos inflexions faciales, de nos sourires… les marqueteurs seront à même de nous proposer le produit dont nous avons besoin au moment où nous en avons besoin. 

C’est d’ailleurs déjà le cas d’Éram, qui quantifie la partie émotionnelle responsable des achats sur le site d’Éram en détectant les signes extérieurs de l’émotion qui poussent à l’achat. Ainsi la marque a pu se rendre compte des produits qui plaisent le plus et à quelle période « le camel est la couleur qui crée le plus d’émotion pendant le mois de janvier ». 

Une chose est sur beaucoup de marques travaille dur afin de faire de l’IA émotionnelle, l’outil de demain.