L’Intelligence Artificielle va-t-elle sauver la planète ?

Enjeu majeur du 21èmesiècle : l’environnement. Nous l’entendons tous et y sommes de plus en plus sensibilisés. La Terre est en danger. Pour cause ? Le développement des activités humaines et la croissance démographique qui fragilisent peu à peu la planète.
Nos modes de consommation, l’épuisement des ressources naturelles, l’accroissement des demandes énergétiques, la pollution,  le numérique (Oui, le digital pollue !) …  Tant de nombreux éléments qui engendrent de graves conséquences pour notre Terre. Résultat : L’augmentation du gaz à effet de serre et le changement climatique montrent leurs premiers signes et donnent l’alerte d’une planète qui va mal.
La lutte contre le réchauffement climatique concerne tout autant les gouvernements et entreprises que les particuliers. Toutefois, c’est une lutte longue et bien souvent fastidieuse…

L’intelligence artificielle au service de la transition écologique

Autre enjeu du 21èmesiècle : Le digital avec l’intelligence artificielle.
Bien que le numérique peut contribuer à augmenter notre empreinte écologique, notamment à cause des Datas Center, il peut également tendre à la réduire si son utilisation en est bien faite.  En effet, les nouvelles technologies peuvent être également une parfaite alternative à la dégradation de l’environnement. Nombreux sont les individus dont la notion d’intelligence artificielle inquiète de par les possibles dérives imaginées.
Reposant sur le traitement de données, l’intelligence artificielle a tout intérêt à utiliser cette faculté pour préserver l’environnement. Alors dans quel cas l’IA peut-elle être utilisée ? C’est ce que nous allons découvrir à travers de nombreux projets mis en oeuvre ou à venir.

  • RECYCLAGE 

À Dubaï, la municipalité a mis en place un programme basé sur l’intelligence artificielle afin d’obtenir une meilleure collecte et recyclage de déchets. Lorsque le processus de traitement de déchets est établi, des algorithmes l’analysent et proposent des recommandations en faveur de l’environnement. Une usine sera également construite pour recycler les déchets afin d’élaborer du béton entièrement écologique.

  • PRÉSERVATION DES OCÉANS

Le projet Soft Robotic Fish :
Ce projet a pour objectif d’observer et d’analyser l’écosystème marin à travers l’observation des mammifères vivant dans l’eau. Et pour les approcher sans crainte, un poisson robotique sera utilisé et contrôlé à distance. Ainsi, celui-ci peut se fondre dans la masse sans perturber les animaux marins. Il permet aux scientifiques d’analyser le comportement des animaux face à la pollution afin de trouver des solutions adéquates.

Le projet The Ocean Cleanup 
Il s’agit d’intégrer plusieurs robots de plus de 600 mètres de long dans les océans. À la différence du projet Soft Robotic, l’objectif n’est pas d’analyser mais de récupérer des déchets plastiques à travers un système spécifique. Non semblable à un poisson, les robots agissent comme un flotteur pouvant récupérer jusqu’à cinq tonnes par mois.

Le projet The Plastic Tide
Il s’agit d’utiliser des drones dans le repérage de déchets plastiques. Dotés d’intelligence artificielle et du système de Machine Learning, ces drones peuvent survoler des zones et identifier les déchets dans les eaux.

  • ÉCONOMIE D’ÉNERGIE

  • Projet de grille intelligente :

Microsoft travaille avec la Norvège sur un projet permettant de réaliser des économies d’électricité. Pour ce faire, le projet repose sur l’utilisation croissante d’énergie verte et de son optimisation grâce aux algorithmes et au Machine Learning.

  • Capteurs au service de l’industrie :

Située à Singapour, l’entreprise JTC a mis en place dans ses usines des capteurs pouvant récolter des données telles que  les coupures de courant , les défauts de fabrication etc… Ainsi, l’entreprise peut faire de meilleures prédictions et réaliser des économies d’énergie.

  • AI FOR EARTH by Microsoft

Microsoft a élaboré un projet nommé  AI for Earth ayant pour objectif de préserver l’environnement sur 4 grandes thématiques : Le climat, l’agriculture, la biodiversité et l’eau.
Microsoft a ainsi mis en place trois initiatives innovantes au service de la protection de l’environnement.

  • « Land Cover Mapping » : La Cartographie

En s’alliant avec un entreprise de logiciel géospatial ainsi qu’une ONG, Microsoft propose de cartographier un écosystème pour mieux le protéger. Ainsi, cela permet d’obtenir de nombreuses images sur une zone donnée et de l’analyser comme la baie de Chesapeake.

  • « Project Premonition » : Utilisation de moustiques  

Oui, vous avez bien lu ! Il s’agit d’utiliser des moustiques pour étudier des agents pathogènes responsables d’épidémies. Le moustique étant un préleveur de sang, lorsque ce dernier pique un animal à poils atteint d’un agent pathogène, celui-ci absorbe la pathologie. Les scientifiques capturent ces moustiques  à l’aide de drones qui détectent leur nid. Ainsi ils peuvent analyser les agents pathogènes et tenter de réduire les épidémies.

  • « Farm Beats» : Agriculture accessible

Rendre l’agriculture plus accessible aux régions défavorisées et qui sont dépourvues de connexion Wifi ou 4G. Comment ? En recourant aux fréquences radio non utilisées ayant la possibilité de transmettre des données telles que l’humidité des sols, les prévisions météorologiques etc…Des algorithmes dotés d’intelligence artificielle traitent ces données pour faire par la suite des recommandations et donc améliorer la productivité des agriculteurs.

L’intelligence artificielle n’a pas fini de nous surprendre. Utilisée à bon escient, il est certain que celle-ci puisse participer au ralentissement du réchauffement climatique. Qu’il s’agisse de nouvelles technologies, d’algorithmes plus poussés, ou d’utilisation de robots, l’intelligence artificielle fait naître de plus en plus de projets pour palier à cette grande problématique de l’environnement.