Siri, Google Assistant, Alexa, Cortana, Bixby ou encore Tianmao, les assistants vocaux sont de plus en plus présents dans notre quotidien. Que ça soit sur les enceintes connectées, micro-ondes, téléviseurs, oreillettes ou sur nos smartphones ! Pour parfaire l’expérience utilisateur, les marques redoublent d’inventivité en proposant des assistants vocaux plus humains que jamais.

Un exemple avec les assistants vocaux d’Amazon et de Google

Amazon a dévoilé sur son blog des informations sur les nouvelles fonctionnalités de son assistant vocal Alexa : « Alexa Emotions » et « Speaking Styles ». Cette intelligence artificielle peut désormais exprimer différentes émotions, telles que la joie ou bien la tristesse. Elle peut aussi adopter différents styles de parole (animateur radio et présentateur de journal télévisé). Ces nouvelles fonctionnalités ne sont disponibles pour le moment qu’aux États-Unis.

De la même façon qu’Amazon, Google travaille aussi sur son assistant personnel afin de le faire sonner de manière un peu plus humaine. Par exemple, son assistant possède désormais l’accent québécois. Et Google n’entend pas s’en arrêter là et souhaite l’adapter aux accents et particularités linguistiques de chaque pays et régions du monde.

La voix s’invite dans les sites e-commerce

La marque française de couteaux Deejo, quant à elle, a imaginé avec l’aide de l’agence BETC Digital, un site e-commerce entièrement vocal. Lorsqu’un internaute se rend sur le site web de l’entreprise, celui-ci est directement accueilli et guidé par un assistant vocal : Joe. De la personnalisation du couteau (choix de la couleur, du motif et de la matière) à l’achat du produit, tout se fait par la voix. L’originalité de cette technologie vocale tient de son sens de l’humour qui n’appartient qu’à elle et de son franc parler. En effet, Joe n’a pas sa langue dans sa poche : si le prénom du client, ne lui plaît pas, elle n’hésitera pas à lui faire savoir. Les visiteurs du site ont donc intérêt à mettre leur susceptibilité de côté.

La voix humaine vs la voix synthétique

Doter les assistants vocaux de traits de caractère humains relève d’une grande importance et utilité pour les marques. C’est ce que prouvent Voicebot.ai (média sur l’actualité de la voix), Voice.com (marketplace dédiée à la voix), et Pulse Labs (solution de test utilisateur pour les développeurs d’applications vocales) dans leur étude datant de novembre 2019.

Selon ces trois entreprises, il existe une nette préférence pour les voix humaines (pour 71% des personnes interrogées) par rapport aux voix synthétiques (60% des interviewés).

Dans cette même idée, parmi les interrogés, seuls environ 13 % d’entre eux ont déclaré s’être souvenu d’une vidéo utilisant une voix synthétique. Contre 32,5% des répondants qui ont réussi à se rappeler d’une vidéo avec voix humaine d’une même durée. Les contenus faisant appel à une voix humaine seraient donc plus impactants que ceux créés avec une voix de synthèse.

Vous avez aimé l’article et souhaitez en apprendre un peu plus sur l’univers des assistants vocaux ? Je vous invite à lire l’article d’Ingrid Beaumont sur le boom du marché de la voix.