Les médecines douces se mettent au diapason avec des plateformes de mises en relation dédiées entre patients et thérapeutes.

Quelques start-ups ont émergé ces dernières années pour promouvoir près de 400 disciplines reconnues par l’OMS.

On parlera de Medoucine et Omonovo entre autre.

Pour en savoir plus, consultez mon article sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/pulse/quand-m%C3%A9decines-douces-riment-avec-start-ups-sonia-thirion/