Twitter, en interdisant les publicités politiques sur sa plateforme aux Etats-Unis, a relancé un sujet national épineux. Certains prônent la liberté d’expression, ou Free speech. Mais d’autres s’inquiètent de voir les données personnelles des internautes utilisées à des fins peu démocratiques.

Est-ce le rôle de ces réseaux de censurer le discours politique, ou de décider ce qui est une Fake news, et ce qui n’en est pas ? Le débat est ouvert, et si vous souhaitez vous remettre à jour sur cette nouvelle forme de communication, lisez cet article à propos des publicités politiques sur les réseaux sociaux.