Data-Scientist, Késako ? 

L’univers du digital continue son évolution et nous propose aujourd’hui une multitude de nouveaux métiers que nous ne connaissons encore que très peu. Le Data-scientist en fait partie. 

Perle rare des startups c’est un être hybride qui saura mettre à profit ses divers connaissances pour exploiter la donnée comme personne. 

Ce métier est apparu, la première fois dans la célèbre Silicon Valley, grâce à l’initiative de deux ingénieurs de Facebook et Linkedin. L’avènement du Big Data n’est pas en reste dans le développement de ce métier.

data-scientist

  • Quel est le rôle d’un data-scientist ?

Véritable pilier dans la stratégie de l’entreprise, le data-scientist à pour rôle d’engranger le plus de données possible afin de les exploiter de manière commerciale. 

Les compétences requises pour effectuer ce métier sont les suivantes : 

  •  Être issu d’une formation d’analyste et s’y connaître en statistique
  • Connaître et maîtriser les outils analytics
  • Avoir des connaissances en machine learning
  • Être bon en mathématique
  • Avoir des bases en management, marketing et informatique
  • Avoir le sens de la communication

Les formations pour devenir data-scientist ne sont pas encore très développées.

Vous souhaitez faire ce métier ? Je vous invite à trouver l’ensemble des formations qui propose de vous former ici.

  • MIASHS : big data et fouille de données (Paris 8)
  • Master Sciences humaines et sociales, mention humanités numériques, parcours Mégadonnées et analyse sociale (CNAM),
  • Big data for business (Ecole polytechnique – HEC)
  • Data sciences & business analytics (Centrale Supelec – Essec Business School)
  • Data science (Ensae ParisTech)
  • Mastère spécialisé (MS) : Big data – gestion et analyse des données massives (Télécom ParisTech)

La plupart des personnes ayant ce métier sont des autodidactes spécialisés dans d’autres domaines. Ils se sont formés sur le tas et apportent leurs expertises au jour le jour.

  • Un métier en danger ?

Selon Gartner Inc, plus de 40% des tâches effectués par le data-scientist seront automatisées courant 2020. Laissant le doute sur l’avenir de ce métier. Néanmoins les experts s’accordent à dire qu’ils auront toujours un rôle crucial car ils permettent d’interpréter les données de manière intelligible. Il faut ajouter également que l’analyse et l’exploitation des données est encore une science jeune qui évolue avec les nouveaux usages. Ainsi, la création d’un nouveau device, services ou autres multiplie les points à analyser. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le métier de Data-scientist, je vous invite à lire cet article.

Vidéo : Le Data-Scientist