Rencontre :

De Bull à CoESSI en passant par Transiciel, Hervé Daussin comptabilise 25 ans d’expériences dans le secteur de la cybersécurité.

Lors d’une entrevue, nous avons pu échanger autour du cœur de métier de CoESSI, la cybersécurité. Entre anecdotes et exemples bien léchés, Hervé nous donne sa vision du monde de la cybersécurité et quelques conseils pour ceux qui souhaitent entrer dans cet univers.

Bonne lecture à tous !

Pouvez-vous nous parler de CoESSI ?

CoESSI est un cabinet de conseil en cybersécurité des systèmes d’informations et protection de la vie privée, créé en 2010…

 

… La cybersécurité est un terme qui peut sembler un peu complexe pour les personnes qui n’y sont pas vraiment. Pouvez-vous nous donner votre définition de la cybersécurité ?

La « cybersécurité » vise à proposer des mesures pour assurer la sécurité des systèmes d’information (SI). Or aujourd’hui, la plupart des SI sont interconnectés, et encore plus demain avec l’avènement de l’Internet des objets (IoT). Tout cet écosystème crée ce qu’on appelle un « cyberespace », où transitent nombre de données qui attirent la convoitise de personnes malveillantes, hackers de haut vol ou peu expérimentés.

Pour résumé, la cybersécurité permet de protéger le patrimoine informationnel, cible d’un nombre d’attaques en forte croissance.

On entend de plus en plus parler des entreprises qui subissent des attaques telles que les ransomwares (rançongiciels). Auriez-vous d’autres exemples d’attaques qui visent les sociétés et les gouvernements ?

En effet, il existe plusieurs façons d’attaquer une société. Si la tendance actuelle est au développement du ransomware, d’autres pratiques existent telles que le « phishing » et « l’ingénierie sociale »…

Retrouvez la suite de cette rencontre avec Hervé Daussin sur mon profil LinkedIn 

 

D’autres interviews ? C’est par ici :