Retour sur la 7e édition du salon Innorobo, créé en 2011 par Bruno BONNEL et Catherine SIMON : plus de 160 entreprises de vingt pays ont exposé du 16 au 18 mai 2017, aux Docks de Paris à Aubervilliers. 

Logo du salon Innorobo

Vous trouverez également un petit rappel sur l’édition 2016 de ce salon qui réunit chaque année les principales innovations en matière de robotique, qu’elle soit industrielle, de service ou collaborative pour l’industrie, mais aussi pour les services à la personne, le transport, la logistique, la maintenance ou encore le secteur médical. 

Temps de lecture de l’article sur Innorobo : 5 minutes (hors vidéo et liens externes)

Cette année des nouveautés sont à signaler comme un prototype de tracteur agricole qui peut écarter ses roues et élever son châssis selon les besoins : l’objectif de ce projet est de créer une machine intelligente d’une nouvelle génération qui sera autonome et capable de s’adapter à des conditions difficiles, avec plus de puissance que les robots actuels. PUMAgri contribuera à une amélioration de la qualité de vie des exploitants : diminution de la pénibilité des tâches agricoles et réduction significative des quantités d’herbicides utilisées.

A signaler également un droïde de livraison se déplaçant à 30 km/h : Twinswheel supporte environ 50 kgs de charge. Doté d’un laser qui tourne et effectue une cartographie à 360 ° autour de lui, d’une caméra 3D qui lui permet de voir ce qui est devant lui avec de la profondeur et des caméras classiques qui lui permettent de reconnaitre l’environnement tour de lui, il est parfait pour effectuer la logistique du dernier kilomètre.

Par ailleurs, on a vu un nouveau robot de compagnie pour rappeler par exemple une prise d’un médicament : Ijini ne parle pour l’instant que l’anglais. Il vient vous réveiller le moment venu et sait trouver tout seul une prise pour se recharger quand ses batteries sont à plat.

Voici en images les principales nouveautés de ce salon :

Ont également été exposé de drôles de robots, dont l’utilité ne saute pas forcément aux yeux…

Fabriqué par le Coréen AIRO, les robots Miro sont des poissons droïdes qui se synchronisent entre eux grâce à des capteurs lumineux. On peut aussi les piloter avec un casque de VR avec leur caméra intégrée. La société recherche des applications et des distributeurs, et a comme projet d’augmenter les capacités des poissons avec de l’intelligence artificielle, afin qu’ils réagissent encore mieux à leur environnement.

Son objectif est d’effrayer ? On dirait bien Terminator, le robot tueur de Skynet, tout droit sorti du film de James Cameron ! Stinger est équipé d’un capteur pour suivre du regard les personnes qui passent à proximité. Réalisé par l’association Caliban, il mesure 2 mètres de haut et pèse 400 kg, un vrai monstre de métal…

stinger-robot-innorobo 2017

Stinger le robot de Caliban sur Innorobo 2017

Robots d’assistance médicale

Mais cette année, ce sont d’abord les projets de robotique dans le domaine de la santé qui se développent, montrant que la technologie peut avoir un impact réel sur l’amélioration de la santé des humains.

TWIICE, projet développé en Suisse, doit permettre aux paraplégiques d’actionner le robot pour s’asseoir, marcher, monter ou descendre des escaliers. Confectionné en fibre de carbone, cet exosquelette ne pèse que 15 kg et dispose d’une autonomie est de 3 heures.

L’entreprise Chalonnaise Needabot (ex-HOCARO) s’attaque aux problèmes d’autonomie des personnes âgées, malades ou atteintes d’un handicap. Ce robot d’aide à la personne, en partenariat avec Cybedroïd, le fabricant de robots basé à Limoges, dispose de capteurs au niveau des mains pour guider un résident atteint de la maladie d’Alzheimer (par exemple à sa chambre qu’il ne retrouve plus). L’entreprise a pour but de soulager le personnel soignant avec ce robot à taille humaine qui a une autonomie de 8 heures. « Notre robot, baptisé « Zeli », est à la fois un compagnon pour les résidants, mais aussi un outil d’aide pour le personnel soignant et les aidants », explique Lucile Peuch, directrice générale de la société.

UBO est un robot domestique d’assistance aux personnes âgées ou dépendantes qui supervise en temps réel l’état de santé physique et moral des personnes équipées du bracelet sensoriel. Grâce aux données récoltées comme le rythme cardiaque, la pression sanguine, la température, la respiration, l’activité, le robot peut agir en conséquence et prévenir la famille ou le personnel soignant. Le projet de la société BIG ROBOTS se consacre à l’amélioration de la vie et de la santé des personnes dans leur quotidien.

Le robot HEASY est un robot doté d’un écran interactif qui se déplace dans les hôpitaux pour indiquer par exemple le lieu de consultation et accompagner les personnes vers le lieu de rendez-vous. La société HEASE ROBOTICS propose de développer des modules pour adapter le robot à des besoins divers d’accueil et d’orientation du public.

Des applications médicales de PEPPER sont également en essai au CHU d’Angers : PEPPER recueille la pression artérielle par Bluetooth à partir du brassard placé sur le poignet du patient. Mais tout objet connecté capable de recueillir une variable physiologique peut être adapté. Les données mesurées sont envoyées à PEPPER. Le robot peut ensuite exploiter ces données de diverses façons: faire des graphiques à destination du médecin, aider à réaliser des protocoles médicaux …En partenariat avec Zorabots, le groupe Hestia – Uptime Group a lancé Pepper dans les services hospitaliers d’une trentaine d’établissements belges. Le robot est d’une grande utilité pour le personnel infirmier. Il va de chambre en chambre pour prendre des nouvelles des patients ou même les distraire un instant. Le robot peut également avertir le personnel infirmier si un patient ou visiteur a besoin d’aide.

En 2016, le salon faisait d’ailleurs la part belle à Pepper et des robots domestiques tels que Buddy, Leenby.

Photo sur le stand Softbank Robotics

Avec Pepper et Baptiste à Innorobo 2016

La sixième édition d’Innorobo s’était tenue aux Docks de Paris du 24 au 26 mai 2016. Elle avait permis à près de 10 000 visiteurs de 57 nationalités de visiter le seul sommet européen entièrement dédié aux technologies de la robotique, lieu de rencontre de grands groupes et de start-up, des institutions publiques, des fournisseurs de technologies, des investisseurs et des médias. Un mini reportage de 3 minutes réalisé par Humanoides Magazine montre les principales innovations présentées au salon :

Robots et androïdes humanoïdes

Nao, le robot humanoïde de Softbank Robotics

Nao, de Softbank Robotics

De nombreux autres robots étaient présents, avec des usages très variés : Nao, le robot de Softbank Robotics, qui peut divertir les enfants notamment. Alpha2, de Ubtech Robotics, moins perfectionné que Nao, mais qui possède tout de même une interaction vocale, une caméra couplée à un dispositif de reconnaissance faciale et des capteurs tactiles. Etaient également présentés un automate prototype des Aéroports de Paris, capable de renseigner les voyageurs, un robot de télé-présence permettant à un médecin de discuter et de se déplacer entre les occupants d’une maison de retraite, Captain DC, un robot roulant pour réparer à distance les pannes des serveurs dans un data center, en toute sécurité… Voici un aperçu en images de 4 minutes sur ces robots présentés à Innorobo, réalisé par Frederic BOISDRON du magazine Planète Robots :

Dans le domaine des services, RELAY de l’entreprise Savioke est un robot de livraison destinés à livrer les commandes des clients d’un hôtel directement dans leur chambre ou d’une pièce détachée sur une ligne de production, permettant ainsi de raccourcir le temps de logistique.

Cette année, Pepper, le petit robot humanoïde de 1,20 m, produit star de la société Softbank Robotics, occupait aussi une place centrale sur Innorobo. En effet, il apparaît de plus en plus dans les chaînes de magasins, pouvant être programmé comme on télécharge une App sur un Smartphone.

La marque Kiabi a également testé Pepper, dans son magasin de Val d’Europe pour accueillir et divertir petits et grands durant leur shopping, comme le précise l’enseigne. Pepper prend en photo le client avec son accord,  et ajoute des vêtements et accessoires en vente dans les rayons sur l’image créée. Le client choisit ensuite de refaire la photo ou de la publier sur les réseaux sociaux.

Il est aussi en test à la SNCF pour renseigner les clients sur les horaires de train ou les quais de départs. Suite à l’expérimentation, un bilan sera dressé pour décider de l’opportunité de maintenir et de déployer des robots Pepper dans d’autres gares. Le robot joue en effet un rôle dans l’accueil, l’information et l’orientation des voyageurs : des applications ont été spécifiquement imaginées par la SNCF et développées pour elle par Hoomano, entreprise lyonnaise spécialisée dans les interactions entre l’homme et les humanoïdes.

Pour plus d’information sur Pepper vous pouvez lire l’article suivant : Découvrir les applications du robot Pepper en magasin. A regarder aussi sur le sujet : le petit reportage diffusé dans l’emission « Télématin » de France2 Un robot qui nous veut du bien.

Parmi les autres innovations du salon Innorobo, les visiteurs ont pu découvrir d’une part Buddy, créé par la startup Blue Frog Robotics, qui est basé sur une plateforme open source, et est capable de reconnaître les visages, tenir une conversation, lire des histoires aux enfants, surveiller la maison…et de renseigner les clients iDTGV de la SNCF !

D’autre part Leenby, de la start-up Cybedroïd, qui est un robot semi-humanoïde médical et peut évoluer dans les hôpitaux ou à domicile, de se repérer facilement dans son environnement.

Par ailleurs AnyWalker, élue meilleure start-up robotique en Russie, qui conçoit un châssis bipède avec système de stabilisation lui permettant d’évoluer dans n’importe quel environnement sans tomber. Enfin, Exo Push, un exosquelette, destiné à augmenter les capacités humaines… A lire sur ce sujet l’article sur les exosquelettes paru dans les Echos ces jours-ci : Robomate.

Impression 3D

Cette année, les imprimantes 3D font leur apparition à Innorobo. Cette technologie permet de déposer des couches de matériau d’une épaisseur quatre fois moins épaisse qu’un cheveu et sait mélanger plusieurs résines de couleur différentes, où même de la poudre de métal qui se solidifie. Même si les imprimantes 3D servent encore surtout à effectuer des prototypes, la vitesse d’impression progresse, et les usages s’élargissent. Open Bionics, entreprise britannique, fabrique des prothèses de mains robotisées imprimées en 3D pour enfants. A lire sur le sujet l’article de Jean-Baptiste BOUVIER sur les solutions d’impression 3D dans la santé L’impression 3D, une révolution médicale annoncée.

Drones

Bientôt, les drones, largement présents à Innorobo, sauront naviguer dans des des lieux qu’ils ne connaissent pas, même à l’intérieur des bâtiments, qu’ils pourront cartographier pendant qu’ils volent. Pour cela, il faut qu’ils soient capables de transmettre en temps réel les informations sur l’environnement pour anticiper les obstacles. La société française Terabee développe des mini-capteurs basés sur trois lampes LED qui détectent les obstacles à une quinzaine de mètres. De son côté, la start-up française Wulka Drones fabrique des drones autonomes utilisés pour la cartographie, l’agriculture, ou encore les prises de vue aériennes. AMAZON prévoit d’ailleurs la livraison de ses produits par des drones depuis des entrepôts volants comme l’indique Téo FROISSART dans ses articles L’avenir d’AMAZON passera par les airs et AMAZON ne s’arrête plus !

Innorobo lance un appel aux innovations robotiques : le salon veut plus mettre l’accent sur les innovations qui ont un impact pour l’humanité. Les règles et critères ont été inspirés par deux ONG : « The Millennium Project » pour définir le top 15 des enjeux majeurs auxquels nous faisons face en tant qu’humains, « Nesta » pour évaluer l’impact de la découverte quels que soient les niveaux de développement et de disponibilité opérationnelle.

accélérer vers leur marché les technologies qui contribuent concrètement à une humanité durable

Sujets de société pour les innovations robotiques

Les prochains événements sur la robotique sont :