Tu ne le sais sûrement pas mais j’ai vécu trois ans en Corée du Sud.

Pour toi, il s’agit sûrement du pays de Samsung, de LG, du Gangnam Style ou encore du bibimbap, bol de riz et de légumes à mixer avec de la sauce pimentée.

Pour moi c’est beaucoup plus ! Il s’agit de ma deuxième maison que j’ai dû quitter à contrecœur faute de visa valable.

Finie la partie sentimentale, je vais te parler des 5 objets électroniques coréens du quotidien qui me manquent dans ma vie française !

5 – Le système d’ouverture des portes automatiques

Je n’ai pas d’explication à ce manque, seulement ce bouton me paraît typique du paysage coréen. On le voit partout : restaurants, cafés, boutiques …

Pour rentrer et sortir, il suffit d’appuyer sur le bouton pour que la porte s’ouvre automatiquement. Cela évite la perte de temps à trouver l’angle du capteur ou que la porte ne s’ouvre dès que quelqu’un passe devant, sans intention d’entrer ou de sortir.

Attention : parfois l’inscription est seulement écrite en coréen, bonne chance pour comprendre !

Retour UX : le système dérange au début mais on s’y fait très vite !

4 – Le buzzer dans les cafés

La Corée du Sud est le paradis des cafés (on les appelle coffee shops). Ils peuvent être cozy, minuscule, originaux voire gigantesques et répartis plusieurs étages. Comment savoir si ma commande est prête alors que je suis au 3e étage ?

Les coréens ont trouvé la réponse avec ce petit buzzer qui nous est donné après avoir passé et réglé la commande. Une fois la commande prête, il se met à vibrer et clignoter, vous pouvez donc aller chercher votre commande au comptoir !

3 – Mon cuiseur à riz parlant

Je dois vous faire une confidence, j’adore manger.

C’est tout naturellement que je me suis prise d’amitié pour mon cuiseur à riz coréen. Ne me juge pas, il était génial !

En plus de cuire du riz en peu de temps, il parlait ! La voix était féminine et coréenne, plutôt mélodieuse et j’avais tellement l’habitude de l’entendre que j’avais l’impression d’avoir une deuxième coloc !

Je t’avoue que je ne comprenais pas grand-chose au début mais j’ai appris des mots en coréen grâce à mon cuiseur à riz (j’ai été chercher la photo exacte du modèle pour lui rendre hommage).

Point non négligeable : il gardait le riz chaud tout au long de la journée.

Quel amour vraiment !

2 – La serrure électronique

Si toi aussi, tu passes ton temps à chercher tes clefs dans ton sac, la Corée du Sud est un pays pour toi !

Il existe très peu de serrures à clef en Corée.

Toutes les portes s’ouvrent grâce à un code que tu définis toi-même au moment d’emménager. Cette opération se fait rapidement et facilite la vie. Fini l’oubli des clefs et les frais de serrurier exorbitants !

Il suffit de relever le capot de protection, composer le code (en général 4 à 6 chiffres), refermer le capot et la porte s’ouvre ! Puis elle se verrouille automatiquement lorsqu’elle claque. Ce système marche avec des piles.

La plupart de ces serrures sont équipées d’un système sonore lors de la saisie des touches et d’un système lumineux pour quand il fait sombre.

Anecdote véridique : un de mes voisins était tellement bourré qu’il a confondu la porte de chez lui avec la mienne en plein milieu de la nuit. J’entendais le bip des touches depuis l’intérieur lors de ses nombreuses tentatives pour entrer. Heureusement qu’il s’est rendu compte assez rapidement de son erreur !

1 – Le bouton d’appel au restaurant

Ai-je besoin de te rappeler que j’aime manger ?!

La nourriture coréenne est divine et le prix des restaurants est bon marché comparé à la France. C’est la raison pour laquelle j’allais aussi souvent aux restaurants (on me souffle à l’oreillette que c’est aussi parce que je ne sais pas bien cuisiner!).

Si toi aussi, tu en as marre d’attendre de croiser le regard du serveur pour commander ton plat, écoute-moi bien. Sur beaucoup de tables de restaurants coréens tu trouveras un bouton. Il est relié à un système qui appelle directement les serveurs. Fini les instants de solitude et les vents du serveur !

Ce bouton c’est la vie, il me manque.