Bienvenue dans le monde rêvé d’Amazon Go où l’expérience d’achat, entre proximité et dématérialisation, est chaque fois réenchantée.

Fini les files d’attente interminables aux caisses des supermarchés. Bientôt, il suffira de se promener son mobile en poche pour faire ses courses dans la vraie vie aussi facilement et rapidement que sur Internet. C’est en tous les cas ce que promet le géant du e-commerce, Amazon, avec sa nouvelle supérette Amazon Go dont les caissiers ont été remplacés par des capteurs.

Concrètement, le client pénètre dans le magasin, scanne une appli qui l’authentifie puis repère dans les rayons les produits qu’il souhaite acheter, les prend et ressort du magasin tout naturellement, sans passer par la case caisse. Mais qu’à cela ne tienne ! Ce n’est pas parce que le client ne sort ni argent ni carte de crédit, que tout est gratuit : les articles sont munis de capteurs et les achats directement prélevés sur son compte Amazon.

AVEC AMAZON GO, NE PAYEZ PLUS, DÉPENSEZ PLUS

En plus, en développant une telle expérience d’achat dans laquelle l’achat est instantané et surtout indolore dans la tête du client (puisqu’il n’y a pas de caisse), faire dépenser plus devient tout à coup un jeu d’enfant !

Sans compter que grâce à son système de caméras et capteurs qui surveillent tous les faits et gestes des clients aussi sûrement que dans une télé-réalité, Amazon a de quoi se constituer une immense base de données sur les habitudes et comportements d’achat de ses clients. Charge à lui ensuite –et on a aucun doute sur sa capacité à le faire- de tirer profit de ces données pour faire des recommandations produits, proposer du cross –sell, du retargeting et accroitre la valeur clients.

Avec Amazon Go, Amazon a inventé un nouveau moyen pour dématérialiser l’expérience d’achat. Et ce faisant, il ne cherche pas à bouleverser un secteur traditionnel en faisant table rase de l’existant, mais à améliorer cet existant pour le rendre encore plus efficace et générateur de valeur. Ici on n’est pas dans l’innovation disruptive, mais dans « l’innovation incrémentale ».

Alors, que tous ceux qui étaient sceptiques et pas véritablement impressionnés par la petite supérette d’Amazon ne s’y trompent pas : le géant du e-commerce loin de faire un retour en arrière, est bel et bien au cœur de l’innovation.

Source : Jean-Laurent Cassely | Economie | Décembre 2016