C’est une réalité depuis quelques années, à laquelle plus personne n’échappe : la digitalisation touche toutes nos industries. Les joailleries bien que très traditionalistes n’échappent pas à la règle. Depuis quelques années, les innovations technologiques et digitales s’invitent dans les ateliers et révolutionnent les méthodes de création et de production, se mêlant subtilement aux procédés de fabrication traditionnels des joailliers. Quand l’innovation rencontre la tradition…

L’émergence de l’impression 3D dans les joailleries

Parmi les innovations qui bouleversent les codes, l’impression 3D est la plus marquante de par ce qu’elle permet et offre aux joailliers.
La première machine, créée sur le principe de la Stéréolytograhy, est apparue en 1983-1984. Mais il faudra attendre 2011 et i.materialise pour qu’une machine soit capable d’imprimer directement en or ou en argent.
Grâce à l’impression 3D, les process de fabrication et de conception évoluent, on distingue alors trois types d’usage chez les bijoutiers / joailliers.

Les innovations digitales s’invitent dans les joailleries - MBADMB

L’impression 3D en joaillerie, quand l’innovation rencontre la tradition – MBADMB

Le prototypage rapide permet d’imprimer rapidement un bijou, en plastique ou en résine. Ce type de fabrication permet, notamment lors d’une création sur commande, de produire un prototype réaliste et concret à présenter au client. L’avantage est alors que le client peut se rendre compte du rendu final que pourrait avoir le bijou mais également de la complexité que celui-ci peut avoir. A Lille, la joaillerie Lepage propose ce type de service depuis Mai 2016. Procéder de cette façon permet à la bijouterie, joaillerie de proposer une expérience client personnalisée et convaincante.

Imprimer un bijou, directement en or ou en argent est une innovation qui a encore ses limites et qui a un réel coût. Globalement, les joailleries qui utilisent l’impression 3D sont bien conscientes de cette limite et le travail précis d’un orfèvre, d’un artisan est indispensable à la confection du bijou. L’imprimante 3D, pour ces joailleries permet de créer des modèles pour le moulage. On imprime alors le bijou, en résine thermosensible afin de procéder par la suite au principe de la cire perdue. Réel pureplayer, Gemmyo.com a marqué le monde de la joaillerie par son arrivée sur le marché, en 2011. La particularité de Gemmyo, réside dans leur process de fabrication : chacun de leur bijou est d’abord imprimé, afin de confectionner un moule. Le fini du bijou est ensuite travaillé par un artisan.

I.materialise.com, en créant son imprimante qui conçoit directement en métal ouvre toute une gamme de nouvelles opportunités aux joailleries. Jweel.com a bien compris cela en créant son site de bijoux. Chacun de leurs bijoux est imprimé directement, permettant aux clients de créer eux-mêmes leurs bijoux, la créativité et la personnalisation n’ont alors plus de limite.

Les photographies 360°, un service toujours plus qualitatif

Les joailleries ayant choisi de se digitaliser en se lançant dans le e-commerce souhaitent offrir une expérience aussi qualitative qu’en magasin à leurs clients.

Les innovations digitales s’invitent dans les joailleries - MBADMB

Les visuels 360°, pour une expérience client qualitative – MBADMB

Les visuels de qualité deviennent alors un outil indispensable à cette expérience client. Un bijou est un achat bien souvent réfléchi, un réel investissement pour beaucoup. Il est alors important pour les clients de bien se rendre compte de la réalité du produit, de sa complexité et de sa beauté. La nécessité de proposer des visuels reflétant parfaitement la beauté du bijou avec une restitution soignée de la matière et des détails poussent alors les e-commerçants à s’équiper en conséquence. Le site e-commerce Lepage.fr l’a bien compris et a choisi depuis peu, de s’équiper d’une photo cabine 360° PackShotCreator afin de proposer une expérience unique à ses clients. Les visuels 360° sont devenus, indéniablement un argument de vente essentiel en joaillerie 2.0.