Breaking news: le British Vogue a lancé, en février 2017, son premier bot sur Facebook Messenger, le « Vogue Fashion Update ». Pionnier dans le monde de la presse féminine, ce bot offre à ses utilisateurs la possibilité de recevoir en temps réel, les dernières actualités publiées sur vogue.co.uk. Il permet également à ses lecteurs d’être informés des actualités mode de leur choix, en leur envoyant des notifications sur le chat Facebook Messenger, ou en chattant en direct avec eux – en particulier, pendant les Fashion Weeks.

Accessible via l’application Messenger ou sur la page Facebook du Vogue anglais, ce bot est un exemple pertinent de la transformation digitale de la presse.

Car, non seulement le numérique permet aux titres de presse de se rapprocher encore plus de leurs lecteurs, mais il leur offre également l’opportunité de donner la bonne information à la bonne personne au bon moment.

Quand le digital se met au service de la presse.

Vogue Bot - Vogue Fashion Update

Vogue Bot – Vogue Fashion Update

La révolution digitale touche un grand nombre d’univers, et la presse n’y échappe pas. Ces dernières années, les titres de presse s’adaptent d’ailleurs aux changements suscités par le digital, mais également par l’usage du mobile et bien-sûr, par les générations Y et Z. Communication sur les plateformes sociales, nouveaux formats de contenus éditoriaux, information instantanée… Outre leurs sites internet et applications mobiles, comment les titres de presse s’approprient-ils du digital?

Passage du texte à la vidéo

La presse écrite est un média très particulier et unique en son genre, notamment par son poids historique : elle est, en effet l’un des premiers modes de diffusion de l’information de masse de l’histoire. Très impactante par le pouvoir qu’elle accorde aux mots, la presse écrite est également le seul media qui fait simultanément appel à trois de nos sens: la vue, le toucher et l’odorat. Toutefois, l’avènement du digital et l’émergence des réseaux sociaux modifie considérable la manière dont nous consommons l’information aujourd’hui et les titres de presse revoient leurs stratégies éditoriales pour s’adapter à cette nouvelle ère.

Premier changement considérable, le passage du texte à la vidéo. Internet est un media audiovisuel où images et vidéos règnent. Les titres de presse capitalisent donc de plus en plus dans la création de contenus audiovisuels afin de capter au maximum leurs audiences. Des nouveaux formats d’articles alliant textes et images animées voient ainsi le jour, car finalement, la vidéo est devenue fortement complémentaire au texte.

 

Video Twitter du Business of Fashion

 

De même, certains titres de presse vont jusqu’à créer leur propres sites web spécialement dédiés à du contenu exclusivement vidéo, comme le video.vogue.com . D’autres créent des mini-web séries informatives et divertissantes pour constamment proposer des contenus originaux à leurs audiences. Exemples des plus célèbres mini web-séries de magazines féminins : The Future of Fashion With Alexa Chung par Vogue UK ou les vidéos « How To? » du Harper’s Bazaar.

Par ailleurs, de plus en plus de titres de presse mode créent une forme de story-telling imagé autour de leurs numéros afin de donner envie à leurs audiences de lire à la fois la version print de leurs numéros et de les suivre sur les réseaux sociaux. Les contenus publiés par ces publications sont complémentaires et propres à chaque media/ plateforme sociale ; la version print unilatérale, faisant plus référence au rêve inaccessible, à l’artistique, et les versions digitales multilatérales, faisant plus référence à la vie réelle, aux coulisses des shoots, aux produits plus accessibles.

Si nous continuons notre analyse sur le sujet de l’adaptation de la presse avec le digital et les réseaux sociaux, nous pouvons nous arrêter un instant sur une application mobile qui révolutionne à elle seule le mode de diffusion de l’information : Snapchat.

Snapchat ou le règne de la vidéo instantanée et éphémère

Snapchat, l’application de partage de photos et vidéos très prisée par les générations Z et Y, a lancé en 2015 aux Etats-Unis, Snapchat Discover, une nouvelle fonctionnalité qui permet à la presse de diffuser de l’information et des publicités sur l’application.

Fin 2016, cette fonctionnalité est devenue disponible en France et huit medias comme Le Monde, l’Equipe ou le Cosmopolitan diffusent du contenu sur Snapchat Discover. Comment ? En s’adaptant au format exclusivement vertical de l’application et en diffusant des vidéos, des textes courts, et des infographies.

Changement de rythme de publication, nouveaux besoins en compétences techniques (graphistes, motion designers), réorganisation mouvante de la hiérarchisation de l’information… les rédactions redéfinissent les codes de la diffusion de l’information traditionnelle pour cette application.

La presse fait donc preuve d’une grande adaptabilité pour s’approprier l’étendue des innovations offertes par le digital, et cet article n’est pas exhaustif de toutes les initiatives prises par la presse dans le domaine du numérique.

Nous évoquions, au début de cet article, le bot du British Vogue sur Facebook Messenger qui est une référence directe à l’utilisation de l’intelligence artificielle par la presse. Dans sa mutation digitale, la presse serait-t-elle donc amenée à faire plus usage de l’intelligence artificielle, et pourquoi pas, de la réalité virtuelle ou augmentée afin de faire vivre ses informations au maximum (le magazine l’Express a d’ailleurs publié 8 pages en réalité augmentée dans son numéro « Les marques en immersion », en partenariat avec @Lapostesolutionsbusiness) ?

Dans tous les cas, le journaliste est et restera toujours irremplaçable pour traiter et analyser en profondeur les sujets, pour émettre ses critiques et prendre position. La technologie est, quant à elle, pour le moment, un vecteur stimulant la créativité des rédactions qui leur permet de s’adapter aux nouveaux modes de consommation de l’information. Elle est aussi un facilitateur pour traiter, en un temps record, un très grand nombre de données factuelles.

Complémentaire, facilitateur, stimulateur… le digital continue à impacter la presse. Quelle est la prochaine étape de cette révolution digitale dans l’univers médiatique/journalistique ?

 

Sources:

Glossy.co

Ladn.eu