L’audiovisuel touche aujourd’hui absolument tous les secteurs. Du tourisme, à l’agriculture en passant par le milieu institutionnel nous sommes tous exposés aux vidéos que les marques diffusent sur les réseaux. 

Ces 10 dernières années, la création de contenu vidéo a explosé. Il n’a jamais été aussi simple de créer une vidéo afin de la diffuser ensuite au plus grand nombre. Avec le temps, les formats se diversifient et deviennent de plus en plus immersifs. 

C’est notamment dans le secteur du tourisme que les nouveaux formats sont les plus utilisés. En effet, les professionnels du tourisme l’ont bien compris, ils doivent suivre les nouvelles tendances en terme de création audiovisuelle pour pouvoir se démarquer de leurs concurrents. 

Quelques chiffres :

  • L’industrie mondiale de l’audiovisuel est en pleine expansion depuis quelques années. En 2019, ce marché a atteint des 247 milliards de dollars et, selon une étude, il devrait atteindre 325 milliards de dollars en 2024. 
  • Concernant le marché mondial du drone, il représente un peu plus de 14 milliards de dollars en 2018 et devrait atteindre les 43 milliards pour 2024. En 2020, les Etats-Unis comptent 452 000 drones enregistrés.
  • Le marché du tourisme mondial quant à lui représentait plus de 7 000 milliards de dollars en 2018.

L’audiovisuel, un levier de communication incontournable

Nous pouvons difficilement aujourd’hui imaginer une stratégie marketing sans support audiovisuel. Lorsque l’on cherche à promouvoir un produit, un événement ou encore une destination touristique, les entreprises réalisent une vidéo promotionnelle. Et pour cause, l’accessibilité au matériel de capture vidéo et audio ainsi qu’aux logiciels de montage a été grandement facilitée. 

Aujourd’hui, les technologies embarquées dans nos smartphones permettent, avec très peu de moyens, de réaliser une vidéo rapidement et de la diffuser efficacement sur l’ensemble des réseaux sociaux en seulement quelques clics.

Il n’y a donc plus d’excuses pour ne pas inclure une campagne vidéo dans une stratégie marketing. D’autant plus que ce contenu est plus engageant sur les réseaux sociaux. 

Il y a encore quelques années en arrière pour réaliser un montage vidéo nous avions besoin de suivre des formations approfondies pour maîtriser un logiciel particulier. Désormais, toutes les formations nécessaires sont disponibles en ligne. Il existe une multitude de tutoriels sur YouTube pour apprendre à réaliser une vidéo à l’aide de logiciels comme Premiere Pro ou encore Final Cut Pro X par exemple. 

Il existe également des applications de montage directement dans nos smartphones qui nous guident pas à pas. Certaines font appel à une intelligence artificielle afin de proposer un montage vidéo en seulement deux clics sans qu’une personne ait besoin de traiter les plans vidéo un à un. 

Voici une liste non-exhaustive : iMovie / Clip / Quick by GoPro / Magisto / Spark Video / Mimo by DJI / …

Dans le secteur du tourisme, chaque agence, chaque compagnie aérienne, chaque entreprise possède sa propre chaîne YouTube. Pour promouvoir leurs destinations, ces acteurs n’hésitent pas à engager des entreprises audiovisuelles professionnelles ou même font appel à des influenceurs. 

Sur les réseaux sociaux les formats vidéos se sont multipliés : short film, vlog, cinématique, documentaire. Il y en a pour tous les goûts. 

Et pour cause dans une stratégie marketing digitale l’utilisation de la vidéo sur les réseaux sociaux apporte énormément d’avantages : booster la visibilité ainsi que la notoriété d’une marque, générer un fort taux d’engagement, un taux de mémorisation élevé, générer des leads, fidéliser ses clients, déclencher une intention d’achat…

Les drones, nouvelles perspectives pour le secteur de l’audiovisuel

« En moins d’une décennie, les drones ont capturé l’attention du public et des entreprises, passant d’une ère presque exclusivement militaire à une ère ludique et civile. »

Le tout premier drone commercialisé a été présenté en 2010 lorsque Parrot dévoile l’AR.Drone au CES Las Vegas. S’en est suivi une course frénétique entre les différents constructeurs pour proposer au grand public ainsi qu’aux professionnels des drones toujours plus performants, plus petits, plus légers et de moins en moins coûteux. 

Parmi les marques les plus connues, on peut citer notamment le leader mondial chinois DJI ou encore la marque française Parrot. Ces deux géants de la conception et de la commercialisation de drones poussent sans cesse la technologie de plus en plus loin pour proposer aujourd’hui des drones pouvant filmer en 4K60fps, pesant moins d’un kilo et pouvant aller jusqu’à plusieurs kilomètres de distance. 

Cette course à la technologie a été une aubaine pour les marques. Rapidement le contenu audiovisuel qu’elles publiaient sur leurs réseaux sociaux a pris une tout autre dimension. Les vidéos plates et horizontales que l’on connaissait jusque là ont rapidement laissé place à la verticalité et au rythme que propose désormais l’utilisation des drones. 

© vincent g

Les acteurs du tourisme ont pu bénéficier de cette plus-value et ont pu voir leur chiffre d’affaire rapidement augmenter avec ce nouveau format vidéo. 

Prenons l’exemple de la ville de Paris (voir vidéo ci-dessus), nous pouvons, grâce à l’utilisation du drone, voir l’étendue de la ville, faire un zoom sur les bâtiments emblématiques ou encore jouer avec de nouvelles perspectives de lumières. Autant d’éléments qui mettent la ville en valeur et qui par conséquent donne envie au public de lui aussi venir visiter cette destination. C’est aussi l’occasion de monter la ville sous un nouvel angle et de découvrir des lieux inaccessibles au grand public.

Nouveau format de vidéo : « la vue à la première personne » (FPV)

L’utilisation de drones dans le secteur de l’audiovisuel est une vraie révolution. Mais alors que les entreprises pensaient avoir déjà tout vu un nouveau petit jouet fait son apparition. Il s’agit du drone FPV (First Person View). 

Ce type de drone a fait son apparition en 2013, en Australie. A ses débuts il s’agissait de drones utilisés pour faire des courses, on parle alors de « Drone Racing ». Cette pratique s’est rapidement développée puisqu’en 2014 avaient lieu les premières courses officielles à Melbourne.

Le but ? Plusieurs pilotes sont alignés au bord de la piste, au top départ, ils doivent faire décoller leur drone et doivent réaliser un parcours le plus rapidement possible. Le vainqueur est celui qui arrive à passer la ligne d’arrivée en premier et en ayant franchi tous les obstacles. Lors de ces compétitions, on remarque rapidement la vitesse et la dextérité dont font preuve ces petits drones.

Ce ne sont pas des drones classiques conçue initialement pour faire de la vidéo. Plus petit et plus léger, ce type de drone se vend en général en pièces détachées. Il dispose d’une caméra permettant au pilote de voir le parcours comme s’il se trouvait sur le dos de son drone. Il y a donc un côté immersif qui n’a pas échappé aux créateurs de contenu audiovisuel. 

Récemment, de nombreuses vidéos filmées en FPV sur Youtube ont vu le jour. C’est notamment grâce à Parrot et DJI qui on développé de nouveaux produits entièrement dédiés à l’utilisation de drones FPV. Jouissant de leur notoriété, ils contribuent au développement de la pratique FPV dans le secteur de l’audiovisuel.

© Stéphane Couchoud

Il est désormais possible de survoler la Grande Muraille de Chine comme si l’on y était, arpenter les ruines du Machu Picchu (Pérou), survoler un groupe de baleines à Tadoussac (Canada), etc.

Une multitude de possibilités que les acteurs du tourisme vont être amenés à exploiter pour leurs futures campagnes de communication. Rendre immersive votre expérience sur les réseaux sociaux, voilà le défi qu’ils se sont fixé. 

De nouvelles technologies au service du marketing digital se développent donc sans cesse. Le marché de l’audiovisuel continu son expansion, mais quelles seront les prochaines innovations technologiques dont il va pouvoir bénéficier ? Quel avenir pour les marques et les créateurs de contenu ? A quelles nouvelles réglementations devront nous faire face ?